Automatiser sa newsletter : enjeux

La newsletter reste un outil incontournable du webmarketing. Elle permet de fidéliser les clients et de récolter un maximum de données sur eux. Pour une entreprise qui possède un minimum de budget alloué au webmarketing, elle se présente comme la solution idéale. Toutefois, elle doit être optimisée pour permettre à l’entreprise de booster son rendement tout en réduisant les couts liés à son utilisation. C’est là qu’intervient l’automatisation

Pourquoi automatiser ?

La newsletter exige de multiples actions pour être efficace. Envoyez machinalement une édition en espérant ramener un client sur le site ne suffit plus pour la rentabiliser. La newsletter moderne doit être personnalisée et pousser le client à consommer. Pour cela, elle doit à la fois se baser sur les données disponibles sur le client tout en récoltant un maximum. Chaque information disponible sur le client doit servir de base pour la conception du contenu de la newsletter qui lui sera envoyée. Ceci pour booster son taux d’engagement ainsi que la pertinence de l’appel à action insérée dans la newsletter. Récolter des données, les exploiter et concevoir la newsletter nécessite du temps et des ressources ce qui constitue une source potentielle de pertes pour les entreprises si le client ne réagit à aucune édition. L’automatisation permet de réduire les interventions humaines dans ce processus. Cela permet avant tout de réaliser des économies de ressources, mais aussi de temps. L’automatisation favorise également le rendement des newsletters. Au bout de quelques essais, le logiciel chargé de l’automatisation décide en effet de classer le client comme « non-exploitable ». Il peut alors arrêter la collecte d’informations sur ce dernier ainsi que l’élaboration d’offres personnalisées. Il s’agit à nouveau d’une source d’économie pour l’entreprise. Cependant, cela lui permet aussi de trier ses clients et de se concentrer sur ceux qui sont « murs ».

Les dangers

Pour être efficace, l’automatisation de la newsletter doit être couplée à la récolte massive de données sur le comportement des clients et des performances du site. Un client qui clique sur le lien contenu dans une newsletter peut en effet ne pas consommer une fois sur le site. Aussi, il convient de mettre en place un système pour suivre son évolution sur ce support afin de déterminer le moment où il passe du statut de « client mûr » à celui de « non-exploitable ». Ces données permettront par la suite d’optimiser le site ainsi que la newsletter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *